. PHILIPPE PENNEC PHOTOGRAPHIE .


TRAJECTOIRE
PHILIPPE PENNEC
De la musique à l'image :
une fluidité d'émotions sans fin.



La voix sonnait, pour moi, comme un moyen de percer les armures d'un silence assourdissant. J'ai donné mes 1er concerts, seul sur scène avec ma guitare, à 16 ans. Je croyais pouvoir changer le monde en chantant. Des pertes d'audition, me rendant sourd d'une heure à l'autre, et inversement, ont mis fin à ce rêve. Pourtant, je sentais encore pouvoir dire combien tout me semblait figé !

J'ai découvert par la suite, le monde de l'art abstrait. Comprendre que les failles d'un mur font échos au fissures de l'âme.
jamais été attiré par ce monde en 2 dimensions, par la peintu
Très franchement, je n'avais re ou la photographie. Je me suis engouffré dans cette sorte d'appel d'air immense en dirigeant une association de jeunes artistes, pour la plupart peintres.

Ce temps donné aux autres a ouvert une brèche frustrante qui s'est traduit en une sorte de rêverie ... une hypnose ... les yeux dans l'eau. Regardel la Seine, y plonger mon âme, me rendait tellement sensible. J'en suis venu a photographier "les yeux de l'eau", premiers travaux intenses et dénués d'influences. La mer ensuite est devenu un enjeu fantastique, comme une sorte de plongée dans les abysses de ma propre sensualité.

Cette envie langoureuse s'est traduite ensuite par un travail sur les corps. Une plongée dans l'âme humaine à fleur de peau. 6 années de travaux pour dépasser l'évidence physique et y trouver une immense porte ouverte sur l'imaginaire. Les frissons d'émotions sont devenus des paysages totalement oniriques, purs, simples et fluides.

Ce travail montre à quel point la recherche sensible mène forcément à l'inattendu. L'artiste devient alors un chamane, qui ouvre un espace unique au delà des apparences. Quelle mission fantastique que celle de montrer ces réactions fragiles qui alimentent notre âme.






- COPYRIGHT 2016 - TOUS DROITS RÉSRVÉS - PHILIPPE PENNEC PHOTOGRAPHIE -